Comment ça marche ?

Désamiantage : comment ça marche ?

Le désamiantage est un chantier contrôlé qui retire l'amiante d'un bâti.

Le désamiantage en quatre étapes

L’amiante est une substance dangereuse pour la santé des professionnels du bâtiment ainsi que pour la population. Aujourd’hui, on recense encore de nombreux bâtiments comportant de l’amiante. Lors de travaux ou de destruction de bâtiments construits avant 1997, les professionnels peuvent être exposés à des fibres d’amiante. Cela peut provoquer des maladies respiratoires ainsi que des cancers. Depuis 1997, le désamiantage est un enjeu de santé public. 

Avant toute chose, il est indispensable de réaliser un diagnostic amiante sur les logements à risque. C’est le maître d’œuvre qui mandate un professionnel agrémenté  pour l’établissement d’un diagnostic et d’une étude sur la teneur en amiante du bâtiment à rénover ou à détruire. Ensuite, un plan de retrait est mis en place afin de cibler les structures qui contiennent de l’amiante. Le déroulement des travaux doit respecter un certain nombre de normes qui visent à protéger les désamianteurs ainsi que la population environnante. Enfin, le traitement des déchets contenant de l’amiante fait l’objet d’une attention particulière. 

Etape 1 : le diagnostic

Le diagnostic amiante doit être réalisé par un organisme accrédité COFRAC. Il est le seul à pouvoir mandater un diagnostiqueur avec les connaissances nécessaires pour diagnostiquer les lieux tout en se protégeant des risques liés à l’amiante. 

Lors du diagnostic, le professionnel recherche les matériaux pouvant contenir de l’amiante friable et non friable. Une fois ces matériaux repérés, il doit définir leur état de conservation selon trois classes : bon état, état intermédiaire, dégradé. Des prélèvements dans l’air (empoussièrement atmosphérique) et sur les matériaux peuvent être réalisés et analysés dans un laboratoire spécialisé. 

Etape 2 : l’étude

Afin de définir un plan de retrait optimisé, il est nécessaire de procéder à une étude du diagnostic amiante. L’étude permettra de définir les zones à cibler et les quantités d’amiante retrouvées dans l’environnement. 

Etape 3 : le plan de retrait 

Le plan de retrait ou de confinement (PRC) est un document obligatoire qui doit être établi au moins un mois avant le début des travaux de désamiantage. Il devra être transmis aux autorités compétentes afin de respecter les normes relatives au désamiantage des bâtiments avant travaux ou démolition. Le PRC doit contenir les informations relatives à la stratégie de désamiantages compte tenu des matériaux en présence et des analyses préalablement réalisées. 

Etape 4 : les travaux

Une fois que le PCR est parfaitement établit, l’entreprise peut entamer les travaux de désamiantage. Ceux-ci comportent plusieurs phases : 

  • La mise en sécurité
  • Le désamiantage
  • La libération des lieux 
  • L’analyse
  • Le traitement des déchets

L’étape durant laquelle les désamianteurs se trouvent dans l’environnement à purifier se fait sous le contrôle de détecteurs d’amiante personnels. Un contrôle est également effectué à l’extérieur des lieux. 

Notre dossier sur le désamiantage