Diagnostic

Réalisation d'un diagnostic amiante

Désamianter un lieu demande de suivre un protocole précis. Celui-ci a pour but de protéger les travailleurs qui sont en contact direct avec l'amiante. Le diagnostic amiante est la première étape du cycle de désamiantage.

Pourquoi doit-on diagnostiquer les lieux ? 

Afin d'assurer la sécurité des futurs intervenants, il est indispensable d'inspecter les lieux afin de savoir si une intervention de désamiantage est nécessaire. Si le diagnostic se révèle positif, il est nécessaire de procéder à l'évacuation des déchets amiantés. Pour ce faire, il est indispensable de faire appel à une entreprise agréée pour le désamiantage comme SWEETAIR. 

Que cherche-t-on ?

Seule une entreprise agréée est autorisée à intervenir sur un lieu suspecté de contenir de l'amiante. CDIM Expertises est un exemple d'entreprise agréée à effectuer un tel diagnostic. 

Une inspection visuelle est réalisée sur place. Le professionnel certifié note les éléments en présence. S'il a un doute sur un matériau, il est autorisé à effectuer un prélèvement et à l'envoyer dans un laboratoire. Si les résultats s'avèrent positifs, une étude approfondie avant réalisation du désamiantage est nécessaire. 
Ainsi, le diagnostic amiante se porte sur tous les matériaux qui peuvent contenir de l'amiante. L'inspecteur classe chaque élément en fonction de son état physique : bon état, état intermédiaire, dégradé. Enfin, une étude d'empoussièrement est effectuée afin de déterminer le taux de fibres d'amiante dans l'air. 

Quelle suite au diagnostic amiante ?

Une fois que l'entreprise en charge du diagnostic a terminé son inspection des lieux, un rapport de réalisation est créé. Celui-ci liste tous les matériaux contenant de l'amiante, leur état physique ainsi que l'empoussièrement de l'environnement. Une étude amiante est ensuite réalisée dans le cas où un désamiantage est nécessaire.

Les étapes du désamiantage